labelfacade logotype

Procédé exclusif V-Clip

Ce bardage permet de créer des façades personnalisées par des parements de qualité avec les meilleures garanties de pérennité.

Il existe une grande variété de parements dont le montage demeure toujours très simple :

- Céraclip : avec des carreaux de céramique agréés
- Pierraclip : avec toutes les pierres naturelles minces suffisamment résistantes à la flexion
- Terraclip : avec des bardeaux de terre cuite produits et distribués par Terréal
- Verraclip : bardage ventilé en vitrages trempés ou feuilletés, de vitrages pouvant être imprimés, sérigraphiés ou émaillés.

V-Clip, c'est avant tout trois composants pour fixer une multitude de parements qui épousent toutes les formes sur une même ossature avec une totale liberté de calepinage (répartition des joints et des formats) :

  1. Attache V-Clip en fil d'acier ressort inoxydable pinçant le parement et le rail.
  2. Rail horizontal en aluminium supportant les parement par l'intermédiaire des V-Clips.
  3. Cale d'interposition à chaque fixation du rail sur le mur support ou sur une ossature.

Le procédé V-Clip bénéficie d'un Avis Favorable du CSTB depuis 1997, révisé en 2009 sous le n° 2/09-1362, valable en zone sismique, révisé favorablement pour 6 ans le 26 février 2013.

Vous retrouverez l'Avis Technique 2/13-1542*V1, publié le 24 août 2016 sur ce site dans l'onglet "Technique". 

L'originalité du procédé V-Clip

L'élasticité de la liaison entre rail support et parement permet de poser des revêtements soumis à des actions extrêmes, tant par la hauteur du bâtiment que par des efforts sismiques ou par des volontés architecturales de surfaces gauches.

La démontabilité grâce à la pince qui permet de déplacer latéralement les V-Clips qui pincent avec vigueur pierre et rail dès qu'on les relâche. Ainsi, chaque plaque peut être démontée indépendamment des autres et remontée dans les conditions d'origine autant de fois que nécessaire.

Conçu pour s’appliquer sur une ossature primaire, le procédé V-Clip optimise l’isolation par l’extérieur en minimisant le nombre de points d’attache sur le mur support (moins de 2 points par m²).

Le remplacement d'un mur support en béton par une ossature bois plus performante thermiquement amène une économie qui permet souvent le choix d'un revêtement de façade de qualité.